Recherche arborescence

FicheAuteurTitre - Résumé
065THIERIONRapport fait à la séance du 16 janvier 1835
Article très technique rendant compte d’essais des deux charrues nouvelles sur des terres légères et peu pentues : la charrue Grangé à levier simplifié, et la charrue mécanique. Ce document est à conserver et à étudier au niveau de l’écomusée car il permet de montrer que quelques améliorations de détail sur du matériel agricole permet de faciliter le travail des ouvriers.
L’intérêt de cet article est de montrer qu’une telle Société peut faire, par la recherche appliquée et l’achat de certains exemplaires des objets d’étude faite, avancer les sciences agricoles, ce qui est sa vocation , d’ailleurs.
A lire et à commenter.
065THIERIONRapport fait à la séance du 16 janvier 1835
Article très technique rendant compte d’essais des deux charrues nouvelles sur des terres légères et peu pentues : la charrue Grangé à levier simplifié, et la charrue mécanique. Ce document est à conserver et à étudier au niveau de l’écomusée car il permet de montrer que quelques améliorations de détail sur du matériel agricole permet de faciliter le travail des ouvriers.
L’intérêt de cet article est de montrer qu’une telle Société peut faire, par la recherche appliquée et l’achat de certains exemplaires des objets d’étude faite, avancer les sciences agricoles, ce qui est sa vocation , d’ailleurs.
A lire et à commenter.
094COTTETAperçu de la distribution géologique des terrains du département de l’Aube
Ce document qui paraît modeste en l’occurrence est plein d’intérêt car il fournit un aperçu général de la future carte géologique de l’Aube. Il manque évidemment de précision, la recherche de l’époque n’était pas ce qu’elle est aujourd’hui, mais il possède une valeur pédagogique, historique et référentielle intéressante. Il est certain que certains sites présentés ne sont pas visibles car ils ont été exploités ou ont disparu sous les constructions ou les déchets.
La comparaison avec les terrains de Porentruy est intéressante mais pas assez menée à fond.
A lire.
094COTTETAperçu de la distribution géologique des terrains du département de l’Aube
Ce document qui paraît modeste en l’occurrence est plein d’intérêt car il fournit un aperçu général de la future carte géologique de l’Aube. Il manque évidemment de précision, la recherche de l’époque n’était pas ce qu’elle est aujourd’hui, mais il possède une valeur pédagogique, historique et référentielle intéressante. Il est certain que certains sites présentés ne sont pas visibles car ils ont été exploités ou ont disparu sous les constructions ou les déchets.
La comparaison avec les terrains de Porentruy est intéressante mais pas assez menée à fond.
A lire.
110BOUCHIERAnalyse de plusieurs brochures sur l’agriculture et l’horticulture
Analyse de brochures agronomiques présentant surtout de l’intérêt en ce qui concerne l’Alsace. Elle est très intéressante et fine et permet de se faire une idée sur la méthode à utiliser pour réaliser un tel inventaire.
En ce qui concerne notre département il y a peu de données utilisables pour les travaux ruraux dans cette zone.
A lire cependant en vue d’une recherche sur la méthodologie.
110BOUCHIERAnalyse de plusieurs brochures sur l’agriculture et l’horticulture
Analyse de brochures agronomiques présentant surtout de l’intérêt en ce qui concerne l’Alsace. Elle est très intéressante et fine et permet de se faire une idée sur la méthode à utiliser pour réaliser un tel inventaire.
En ce qui concerne notre département il y a peu de données utilisables pour les travaux ruraux dans cette zone.
A lire cependant en vue d’une recherche sur la méthodologie.
119DUBLANC rapporteurRapport sur l’action de la fumée des fours à chaux des Hauts Clos
Rapport sur l’action de la fumée des fours à chaux des Hauts Clos

Excellent rapport d’une commission d’enquête de la Société qui a tenté de comprendre pourquoi les vignes situées alentours des Hauts clos étaient polluées par les fumées des fours à chaux situés dans ce secteur. Il semble que ce soit le vin qui avait acquis une odeur de fumée et non pas directement les vignes. Une citation de Decandole est intéressante car on se rend compte que c’est le premier physiologiste qui se soit préoccupé de ces problèmes en soulignant que la fumée agit sur les végétaux vivants d’une manière toujours plus ou moins délétère par le biais de la chaleur du gaz carbonique et de certains produits chimiques. Ceci porte à croire que ce sont les vapeurs de charbon qui produisent ces effets. Il s’ensuit une série d’expérimentations qui appuient cette théorie.
Si, en fait, le phénomène est plus complexe ce document mérite d’être lu avec attention car il constitue l’une des premières tentatives d’analyse des effets de pollution sur le milieu naturel.
A lire.
119DUBLANC rapporteurRapport sur l’action de la fumée des fours à chaux des Hauts Clos
Rapport sur l’action de la fumée des fours à chaux des Hauts Clos

Excellent rapport d’une commission d’enquête de la Société qui a tenté de comprendre pourquoi les vignes situées alentours des Hauts clos étaient polluées par les fumées des fours à chaux situés dans ce secteur. Il semble que ce soit le vin qui avait acquis une odeur de fumée et non pas directement les vignes. Une citation de Decandole est intéressante car on se rend compte que c’est le premier physiologiste qui se soit préoccupé de ces problèmes en soulignant que la fumée agit sur les végétaux vivants d’une manière toujours plus ou moins délétère par le biais de la chaleur du gaz carbonique et de certains produits chimiques. Ceci porte à croire que ce sont les vapeurs de charbon qui produisent ces effets. Il s’ensuit une série d’expérimentations qui appuient cette théorie.
Si, en fait, le phénomène est plus complexe ce document mérite d’être lu avec attention car il constitue l’une des premières tentatives d’analyse des effets de pollution sur le milieu naturel.
A lire.
126GALLICE - DALBANNENotice sur la culture de la pomme de terre
Cette notice parfaite fait l’inventaire de toutes les maladies internes ou externes qui peuvent affecter la pomme de terre en essayant d’en fournir l’explication.
Il semble qu’il faille prendre l’habitude de traiter avec soin ces tubercules en choisissant celles qui sont les plus belles, les moyennes et les plus seines pour les planter. Il faut aussi mettre en terre des tubercules entiers.
Enfin, l’importance de l’assolement pratiqué en alternance, entre autre, ne serait négligé ainsi d’ailleurs que la préparation du sol qui doit être très fine.
Ce cours magistrale doit être cité en exemple et lu par tous ceux aussi qui s’intéressent à l’agriculture.
126GALLICE - DALBANNENotice sur la culture de la pomme de terre
Cette notice parfaite fait l’inventaire de toutes les maladies internes ou externes qui peuvent affecter la pomme de terre en essayant d’en fournir l’explication.
Il semble qu’il faille prendre l’habitude de traiter avec soin ces tubercules en choisissant celles qui sont les plus belles, les moyennes et les plus seines pour les planter. Il faut aussi mettre en terre des tubercules entiers.
Enfin, l’importance de l’assolement pratiqué en alternance, entre autre, ne serait négligé ainsi d’ailleurs que la préparation du sol qui doit être très fine.
Ce cours magistrale doit être cité en exemple et lu par tous ceux aussi qui s’intéressent à l’agriculture.
132de VILLEMEREUILCompte-rendu du concours de charrue de la ferme modèle de Belley
Etude classique qui apporte quelques éléments de techniques agricoles et montre que les agriculteurs améliorent sans arrêt leurs outils de travail. Il montre aussi l’intérêt des échanges entre les praticiens qui peuvent ainsi se rencontrer.
A lire par les responsables de l’écomusée en particulier, ne semble pas être utilement diffusé auprès du grand public.
132de VILLEMEREUILCompte-rendu du concours de charrue de la ferme modèle de Belley
Etude classique qui apporte quelques éléments de techniques agricoles et montre que les agriculteurs améliorent sans arrêt leurs outils de travail. Il montre aussi l’intérêt des échanges entre les praticiens qui peuvent ainsi se rencontrer.
A lire par les responsables de l’écomusée en particulier, ne semble pas être utilement diffusé auprès du grand public.
203A. GUERIN et A. RAYStatistique du canton des Riceys 1851
Un document très intéressant au point qu’il a obtenu la médaille d’or de la Société.
On trouve dans un premier temps une description géomorphologique accompagnée du tableau de l’aspect général du pays.
On passe ensuite au climat curieusement suivi par l’état sanitaire des lieux. La description géologique accompagnée des cultures présentes sur les sites est parfaitement faite comme d’ailleurs la botanique qui est étudiée avec beaucoup de précisions.
Des conseils sont donnés aux propriétaires pour l’entretien des près, des vignes et des bois. Il y a là une importante source de documentation. En ce qui concerne la Zoologie il faut regretter l’absence de données sur les insectes excepté la mante religieuse.
Les informations agricoles sont fournies avec une grande précision et ceci à tous les points de vue, agronomique et pratiques. Un point particulier est souligné concernant les animaux domestiques et est très bien développé. Il en est de même de la vigne qui est décrite à travers un grand nombre de pages.
Enfin, il faut souligner qu’il existe une bibliographie assez complète et pleine d’intérêt sur le canton.
A lire et à commenter.
203A. GUERIN et A. RAYStatistique du canton des Riceys 1851
Un document très intéressant au point qu’il a obtenu la médaille d’or de la Société.
On trouve dans un premier temps une description géomorphologique accompagnée du tableau de l’aspect général du pays.
On passe ensuite au climat curieusement suivi par l’état sanitaire des lieux. La description géologique accompagnée des cultures présentes sur les sites est parfaitement faite comme d’ailleurs la botanique qui est étudiée avec beaucoup de précisions.
Des conseils sont donnés aux propriétaires pour l’entretien des près, des vignes et des bois. Il y a là une importante source de documentation. En ce qui concerne la Zoologie il faut regretter l’absence de données sur les insectes excepté la mante religieuse.
Les informations agricoles sont fournies avec une grande précision et ceci à tous les points de vue, agronomique et pratiques. Un point particulier est souligné concernant les animaux domestiques et est très bien développé. Il en est de même de la vigne qui est décrite à travers un grand nombre de pages.
Enfin, il faut souligner qu’il existe une bibliographie assez complète et pleine d’intérêt sur le canton.
A lire et à commenter.
205J.M. MAGNEExamen du cheval en vente
Document encore valable et de qualité présentant peu d’intérêt pour notre étude.
205J.M. MAGNEExamen du cheval en vente
Document encore valable et de qualité présentant peu d’intérêt pour notre étude.
256HARMANDRapport sur les travaux de la Société de 1862 à 1867
Bon compte-rendu, très vivant, des travaux de la Société depuis 1862.
Nous pouvons y retrouver l’ensemble des résumés de ceux-ci, tant au niveau agricole, scientifique, arts et belle lettre qui ont donné lieu soit à des expérimentations sur le terrain soit des analyses bibliographiques provenant d’autres sociétés.
Il faut souligner que les problèmes de la culture du lin est abordé en particulier du niveau des graminées, des études sur nos ancêtre le l’âge de pierre et de bronze.
Il est regrettable que certains chapitres ne soient pas mis en évidence, tels, en particulier, le drainage et les plantation d’arbres. Il aurait été souhaitable que l’auteur fournissent un peu plus de détails sur les autres travaux menés. Pour les documents dont il est fait rapport, l’esprit de l’auteur semble être le mot clé.
Il faut lire ce rapport malgré ces imperfections car il change de ceux présentés précédemment et est beaucoup plus lié à l’époque.
A lire.
256HARMANDRapport sur les travaux de la Société de 1862 à 1867
Bon compte-rendu, très vivant, des travaux de la Société depuis 1862.
Nous pouvons y retrouver l’ensemble des résumés de ceux-ci, tant au niveau agricole, scientifique, arts et belle lettre qui ont donné lieu soit à des expérimentations sur le terrain soit des analyses bibliographiques provenant d’autres sociétés.
Il faut souligner que les problèmes de la culture du lin est abordé en particulier du niveau des graminées, des études sur nos ancêtre le l’âge de pierre et de bronze.
Il est regrettable que certains chapitres ne soient pas mis en évidence, tels, en particulier, le drainage et les plantation d’arbres. Il aurait été souhaitable que l’auteur fournissent un peu plus de détails sur les autres travaux menés. Pour les documents dont il est fait rapport, l’esprit de l’auteur semble être le mot clé.
Il faut lire ce rapport malgré ces imperfections car il change de ceux présentés précédemment et est beaucoup plus lié à l’époque.
A lire.
286BRIARDCatalogue de plantes de l’Aube
Suite du catalogue publié en 1880 dans les Mémoires, ce document constitue un véritable monument pour le botaniste.
Il faut faire attention à la classification qui a changé pour certaines espèces mais pour le reste il semble que ce catalogue doit être pris au sérieux. Beaucoup d’espèces citées ont peut être disparues malheureusement.
A lire absolument par les naturalistes et en particulier les botanistes dans une recherche sur la flore de L’Aube car il marque un grand pas sur le plan référentiel.
286BRIARDCatalogue de plantes de l’Aube
Suite du catalogue publié en 1880 dans les Mémoires, ce document constitue un véritable monument pour le botaniste.
Il faut faire attention à la classification qui a changé pour certaines espèces mais pour le reste il semble que ce catalogue doit être pris au sérieux. Beaucoup d’espèces citées ont peut être disparues malheureusement.
A lire absolument par les naturalistes et en particulier les botanistes dans une recherche sur la flore de L’Aube car il marque un grand pas sur le plan référentiel.
304Abbé d’ANTESSANTYCompte-rendu des travaux de la Société depuis le 29 mars 1884
Très bon résumé des documents analysés précédemment dans les Mémoires surtout en ce qui concerne l’agriculture et les sciences.
A lire absolument car présente beaucoup de remarques pleines de bon sens et de réflexion.
304Abbé d’ANTESSANTYCompte-rendu des travaux de la Société depuis le 29 mars 1884
Très bon résumé des documents analysés précédemment dans les Mémoires surtout en ce qui concerne l’agriculture et les sciences.
A lire absolument car présente beaucoup de remarques pleines de bon sens et de réflexion.
339Abbé d’ANTESSANTYListe tenthredinès observées dans l’Aube
Intéressant malgré qu’elle ne concerne qu’une partie de ces espèces d’insectes présents dans l’Aube.
Peut servir surtout aux spécialistes éclairés et aux chercheurs.
A lire avec quelques réserves cependant.
339Abbé d’ANTESSANTYListe tenthredinès observées dans l’Aube
Intéressant malgré qu’elle ne concerne qu’une partie de ces espèces d’insectes présents dans l’Aube.
Peut servir surtout aux spécialistes éclairés et aux chercheurs.
A lire avec quelques réserves cependant.
353AnonymeExtrait du registre des procès –verbaux des séances pendant l’année 1932
Document intéressant qu’il faut lire pour repérer un certain nombre de directions de recherches.
Il y a peu de choses étonnantes, mais on peut y glaner des informations utiles sur l’évolution des travaux de la Société.
Dans l’ensemble ce document est facile à lire et peut intéresser un maximum de public.
A lire.
353AnonymeExtrait du registre des procès –verbaux des séances pendant l’année 1932
Document intéressant qu’il faut lire pour repérer un certain nombre de directions de recherches.
Il y a peu de choses étonnantes, mais on peut y glaner des informations utiles sur l’évolution des travaux de la Société.
Dans l’ensemble ce document est facile à lire et peut intéresser un maximum de public.
A lire.
355AnonymeProcès-verbaux des séances de la Société de l’Aube pendant les années 1933 – 1934
Document intéressant présentant des résumés relativement complets sur les travaux des membres. On peut signaler en 1933, l’original article sur le gui dans la zone du Parc, le résumé sur les plantes rares de M. Ployé, des données rapides sur le purification de l’air, l’importance de la nourriture à base de porcs en Allemagne, le glossaire champenois de la région d’Arcis-sur-Aube, une histoire d’Aix-en-Othe par M. Collot.
Il semble que, comme il a été dit précédemment, on constate une baisse sensible des communications de nature agronomique, scientifique et technique. Celles qui sont encore présentées prennent de plus en plus l’allure d’étude d’intérêt général négligeant en partie le point de vue local.
A lire.
355AnonymeProcès-verbaux des séances de la Société de l’Aube pendant les années 1933 – 1934
Document intéressant présentant des résumés relativement complets sur les travaux des membres. On peut signaler en 1933, l’original article sur le gui dans la zone du Parc, le résumé sur les plantes rares de M. Ployé, des données rapides sur le purification de l’air, l’importance de la nourriture à base de porcs en Allemagne, le glossaire champenois de la région d’Arcis-sur-Aube, une histoire d’Aix-en-Othe par M. Collot.
Il semble que, comme il a été dit précédemment, on constate une baisse sensible des communications de nature agronomique, scientifique et technique. Celles qui sont encore présentées prennent de plus en plus l’allure d’étude d’intérêt général négligeant en partie le point de vue local.
A lire.
356AnonymeDiscours de M. le Comte Chandon de Briailles du 18 janvier 1935
On est heureux d’entendre le nouveau Président insister sur l’importance que doit reprendre l’agriculture dans les travaux de la Société.
Il faut donc lire ce texte fondamental.
356AnonymeDiscours de M. le Comte Chandon de Briailles du 18 janvier 1935
On est heureux d’entendre le nouveau Président insister sur l’importance que doit reprendre l’agriculture dans les travaux de la Société.
Il faut donc lire ce texte fondamental.
375AnonymeProcès verbaux des séances de la Société de 1944
Peu de choses sont relatées dans ces procès-verbaux qui méritent, comme les rpécédents, d’être lus pour information. Signalons l’intérêt pour les agronomes qu’il y aura à consulter les annales agronomiques (T3 –1943) qui contiennent de nombreux articles à lire sur le plan général, en particulier en pédologie. Enfin, il faut aussi s’attarder d’une part sur ce que l’on peut tirer du bois de M. G. Leroy qui fourni des leçons sur la carbonisation et sur les recherches sur la fumure potassique en terres de limons de M. Ithier. Quant à la conservation de l’eau potable en bouteilles du Docteur Gur le sujet est très discuté et il semble assez anecdotique.
En résumé, à lire avec un certain esprit critique.
375AnonymeProcès verbaux des séances de la Société de 1944
Peu de choses sont relatées dans ces procès-verbaux qui méritent, comme les rpécédents, d’être lus pour information. Signalons l’intérêt pour les agronomes qu’il y aura à consulter les annales agronomiques (T3 –1943) qui contiennent de nombreux articles à lire sur le plan général, en particulier en pédologie. Enfin, il faut aussi s’attarder d’une part sur ce que l’on peut tirer du bois de M. G. Leroy qui fourni des leçons sur la carbonisation et sur les recherches sur la fumure potassique en terres de limons de M. Ithier. Quant à la conservation de l’eau potable en bouteilles du Docteur Gur le sujet est très discuté et il semble assez anecdotique.
En résumé, à lire avec un certain esprit critique.
385R. PRINPhalaris canariensis graminée adventice de l’Aube
Présentation d’une plante rare trouvée dans quelques sites de l’Aube. L’origine de cette plante est méditerranéenne et on la trouve dans les zones riches en déchets de bananes et de fruits exotiques.
L’explication de la présence de cette graminée est que les graines pourraient être mélangées à des fruits exotiques ou apportées dans les paniers des vignerons ayant servi à la nourriture des oiseaux. En effet, on les retrouve dans les mélanges pour l’avifaune vendus dans le commerce.
A lire.
385R. PRINPhalaris canariensis graminée adventice de l’Aube
Présentation d’une plante rare trouvée dans quelques sites de l’Aube. L’origine de cette plante est méditerranéenne et on la trouve dans les zones riches en déchets de bananes et de fruits exotiques.
L’explication de la présence de cette graminée est que les graines pourraient être mélangées à des fruits exotiques ou apportées dans les paniers des vignerons ayant servi à la nourriture des oiseaux. En effet, on les retrouve dans les mélanges pour l’avifaune vendus dans le commerce.
A lire.