Recherche arborescence

FicheAuteurTitre - Résumé
014DUBOISCoup d’œil sur un ouvrage de M. J-B Victor Yvant, intitulé: Considérations générales et particulières sur la jachère etc….
Critique assez abrupte de la jachère tant au niveau des cultures que des animaux. Il y a de bonnes idées en particulier celle de vouloir laisser le sol à nu pendant une année ainsi que le risque de voir des espèces végétales peu intéressantes occuper le territoire.
Je crois que cet article pourrait être d’actualité dans le cadre de la mise en place des jachères proposées par les Communautés Européennes.
A lire et à méditer, plein d’intérêt.
014DUBOISCoup d’œil sur un ouvrage de M. J-B Victor Yvant, intitulé: Considérations générales et particulières sur la jachère etc….
Critique assez abrupte de la jachère tant au niveau des cultures que des animaux. Il y a de bonnes idées en particulier celle de vouloir laisser le sol à nu pendant une année ainsi que le risque de voir des espèces végétales peu intéressantes occuper le territoire.
Je crois que cet article pourrait être d’actualité dans le cadre de la mise en place des jachères proposées par les Communautés Européennes.
A lire et à méditer, plein d’intérêt.
019DUBOISProposition faite à la Société d’Agriculture
Un article qui présente comme un appel au développement et à la communication tant vis à vis des membres de la commission que de l’extérieur.
Des propositions pratiques sont faites aussi au niveau de l’agriculture pour le développement des lainigères (animaux à laine).
Il semble que la société soit en train de « passer un cap »et qu’il faille remonter le moral des adhérents.
Ce document possède un certain intérêt mais ne semble pas primordial.
A lire.
019DUBOISProposition faite à la Société d’Agriculture
Un article qui présente comme un appel au développement et à la communication tant vis à vis des membres de la commission que de l’extérieur.
Des propositions pratiques sont faites aussi au niveau de l’agriculture pour le développement des lainigères (animaux à laine).
Il semble que la société soit en train de « passer un cap »et qu’il faille remonter le moral des adhérents.
Ce document possède un certain intérêt mais ne semble pas primordial.
A lire.
071BALTET - PETITRapport fait à la société d’Agriculture sur l’éducation des Vers à Soie
Cet excellent travail de Mr Baltet, dont la réputation n’est plus à faire, fait le point sur les possibilités de cultiver du mûrier dans l’aube. On y apprend beaucoup de choses sur les techniques agronomiques en particulier :
- au niveau de la température qui ne doit pas être nécessairement très chaude mais régulière ;
- de la nature des sols qui peuvent être très variés à part ceux qui sont trop argileux ;
- de la modification des rythmes de cueillette des feuilles ;
- de leur utilisation comme haies, taillis etc... ;
Il y aurait beaucoup d’autres aspects à souligner avant de se lancer dans une expérimentation en grand en réalisant des actions ponctuelles sur l’ensemble du département.
Il s’agit d’un article à lire et à vérifier quant à son application dans le département et dans d’autres départements français plus spécialisés dans les vers à soie.
071BALTET - PETITRapport fait à la société d’Agriculture sur l’éducation des Vers à Soie
Cet excellent travail de Mr Baltet, dont la réputation n’est plus à faire, fait le point sur les possibilités de cultiver du mûrier dans l’aube. On y apprend beaucoup de choses sur les techniques agronomiques en particulier :
- au niveau de la température qui ne doit pas être nécessairement très chaude mais régulière ;
- de la nature des sols qui peuvent être très variés à part ceux qui sont trop argileux ;
- de la modification des rythmes de cueillette des feuilles ;
- de leur utilisation comme haies, taillis etc... ;
Il y aurait beaucoup d’autres aspects à souligner avant de se lancer dans une expérimentation en grand en réalisant des actions ponctuelles sur l’ensemble du département.
Il s’agit d’un article à lire et à vérifier quant à son application dans le département et dans d’autres départements français plus spécialisés dans les vers à soie.
160N. COTTETNotices sur les eaux souterraines du département de l’Aube
(Hydrologie - Alimentation)

Remarquable travail de M. Cottet sur les chances de succès de forer des puits artésiens dans les hauts quartiers de Troyes et dans les régions crayeuses du département.
L’auteur considère que l’on ne peut pas obtenir des résultats à Troyes car il n’y a pas de pression d’un niveau supérieur. Que le peu de hauteur relative des points d’infiltration des nappes du Greensand et des argiles néocomienne ne laissait pas de chance aussi de faire jaillir des eaux. Que les nappes situées sous le calcaire néocomien et les couches marneuses supérieures jurassiques sont plus favorables à l’artésianisme, que les nappes des assises moyennes et inférieures jurassiques, peuvent être favorable moyennant une participation financière élevée.
Par contre le forage de puits artésien sur les hauteurs des plateaux crayeux de l’Aube est à abandonner car leur altitude est égale ou supérieure aux points d’infiltration des eaux souterraines.

A lire car très intéressant pour le géologue en particulier.
160N. COTTETNotices sur les eaux souterraines du département de l’Aube
(Hydrologie - Alimentation)

Remarquable travail de M. Cottet sur les chances de succès de forer des puits artésiens dans les hauts quartiers de Troyes et dans les régions crayeuses du département.
L’auteur considère que l’on ne peut pas obtenir des résultats à Troyes car il n’y a pas de pression d’un niveau supérieur. Que le peu de hauteur relative des points d’infiltration des nappes du Greensand et des argiles néocomienne ne laissait pas de chance aussi de faire jaillir des eaux. Que les nappes situées sous le calcaire néocomien et les couches marneuses supérieures jurassiques sont plus favorables à l’artésianisme, que les nappes des assises moyennes et inférieures jurassiques, peuvent être favorable moyennant une participation financière élevée.
Par contre le forage de puits artésien sur les hauteurs des plateaux crayeux de l’Aube est à abandonner car leur altitude est égale ou supérieure aux points d’infiltration des eaux souterraines.

A lire car très intéressant pour le géologue en particulier.
164Jules RAYVisite à l’usine des Bas - Clos de Troyes et rapport sur l 'engrais qui s'y fabrique
Document intéressant sur les divers engrais utilisés à l’époque dans l’aube.
La présentation de l’usine du Bas - Clos et de sa production d’engrais animalisé est parfaite et apporte énormément de renseignements à la fois scientifiques et techniques de production de l’engrais Théry. Quant au compte-rendu d’expériences, ils sont intéressants et encourageants. Il faut cependant être très prudent sur la remarque selon laquelle cet engrais est le plus puissant pour développer la végétation. Il en existe d’autres.
A lire en le mettant en parallèle avec les travaux déjà effectués dans ce domaine.
164Jules RAYVisite à l’usine des Bas - Clos de Troyes et rapport sur l 'engrais qui s'y fabrique
Document intéressant sur les divers engrais utilisés à l’époque dans l’aube.
La présentation de l’usine du Bas - Clos et de sa production d’engrais animalisé est parfaite et apporte énormément de renseignements à la fois scientifiques et techniques de production de l’engrais Théry. Quant au compte-rendu d’expériences, ils sont intéressants et encourageants. Il faut cependant être très prudent sur la remarque selon laquelle cet engrais est le plus puissant pour développer la végétation. Il en existe d’autres.
A lire en le mettant en parallèle avec les travaux déjà effectués dans ce domaine.
173GREAUNotice sur les meilleurs moyens de combiner les travaux de l’agriculture avec ceux de l’industrie manufacturée
(Agriculture - Industrie)

Article général présentant de l’intérêt pour un historien.
173GREAUNotice sur les meilleurs moyens de combiner les travaux de l’agriculture avec ceux de l’industrie manufacturée
(Agriculture - Industrie)

Article général présentant de l’intérêt pour un historien.
174AnonymeRapport fait à la Société d’Agriculture sur le meilleur mode de livraison des graines sur les marchés du département
(Agriculture - Commerce)

Article bien documenté mais présentant peu d’intérêt sauf pour un historien.
A lire quand même.
174AnonymeRapport fait à la Société d’Agriculture sur le meilleur mode de livraison des graines sur les marchés du département
(Agriculture - Commerce)

Article bien documenté mais présentant peu d’intérêt sauf pour un historien.
A lire quand même.
176BALTET - PETITRapport sur l ‘état de la production vinicole dans le département de l’Aube
(Agriculture - Viticulture)

Document très intéressant, élaboré à la suite d’une demande du Préfet, qui montre l’évolution de la production vinicole dans le département.
Les questions comme les réponses sont astucieusement présentées et méritent que l’on s’y attarde car elles posent réellement le problème.
On peut retenir une légère diminution du vignoble et un état stationnaire des plantations de pommes à cidre. Par contre, la culture de la vigne a subi des déplacements qui ont fait que des crêtes elle est descendue dans les plaines avec l’apparition d’une production plus importante. Il semble que l’on ait sacrifié la qualité pour la quantité. De nouveaux cépages comme le gamay sont apparus ainsi l’emplois d’amendements, d’apports de terre et de gazon. Enfin, en ce qui concerne les frais de culture annuelles ils s’établissent à 230 francs ou 280 francs et la plantation revient entre 45 et 50 francs l’hectare.
A lire absolument pour comprendre l’évolution du vignoble dans l’Aube.
176BALTET - PETITRapport sur l ‘état de la production vinicole dans le département de l’Aube
(Agriculture - Viticulture)

Document très intéressant, élaboré à la suite d’une demande du Préfet, qui montre l’évolution de la production vinicole dans le département.
Les questions comme les réponses sont astucieusement présentées et méritent que l’on s’y attarde car elles posent réellement le problème.
On peut retenir une légère diminution du vignoble et un état stationnaire des plantations de pommes à cidre. Par contre, la culture de la vigne a subi des déplacements qui ont fait que des crêtes elle est descendue dans les plaines avec l’apparition d’une production plus importante. Il semble que l’on ait sacrifié la qualité pour la quantité. De nouveaux cépages comme le gamay sont apparus ainsi l’emplois d’amendements, d’apports de terre et de gazon. Enfin, en ce qui concerne les frais de culture annuelles ils s’établissent à 230 francs ou 280 francs et la plantation revient entre 45 et 50 francs l’hectare.
A lire absolument pour comprendre l’évolution du vignoble dans l’Aube.
187PAYENRapport fait au congrès central d’agriculture sur les engrais dits concentrés
(Agriculture – Engrais)

Ce rapport dénonce les pratiques de certains fabricants d’engrais qui sous le non de «concentrés» fournissent des produits ne présentant aucun intérêt au niveau agricole. Ils sont le plus souvent sans fumier et contiennent de la chaux en poudre.
Dans les sols en culture où l’on trouve d’anciennes fumures lentes à agir, ces engrais concentrés produisent les mêmes effets que le trempages des semences ou le «pralinage» des graines ce qui appauvrit les sols.
Le rapport demande que des mesures soient prises contre ces nouveaux charlatans de l’agriculture.
A lire car très intéressant.
187PAYENRapport fait au congrès central d’agriculture sur les engrais dits concentrés
(Agriculture – Engrais)

Ce rapport dénonce les pratiques de certains fabricants d’engrais qui sous le non de «concentrés» fournissent des produits ne présentant aucun intérêt au niveau agricole. Ils sont le plus souvent sans fumier et contiennent de la chaux en poudre.
Dans les sols en culture où l’on trouve d’anciennes fumures lentes à agir, ces engrais concentrés produisent les mêmes effets que le trempages des semences ou le «pralinage» des graines ce qui appauvrit les sols.
Le rapport demande que des mesures soient prises contre ces nouveaux charlatans de l’agriculture.
A lire car très intéressant.
219BOUTIOTNotice sur la navigation de la Seine et de la Barse
Un travail très fouillé qui ne néglige rien tant sur le plan historique, que scientifique que technique. Sa lecture est très intéressante et permet de se faire une idée sur les vicissitudes subies par la navigation sur la Seine et la Barse. On se rend compte que l’auteur a tenté de faire une bibliographie complète de tout ce qui s’était écrit à cette époque sur ce sujet et qu’il a bien réussi.
Il paraît regrettable que la ville de Troyes n’ait pas voulu de cette forme de navigation qui aurait peut être provoquer un développement économique important dans toute la vallée de la Seine en particulier au niveau du transport du bois et des céréales.
Il faut noter les très intéressantes pièces justificatives qui sont rassemblées en complément ainsi que la bibliographie originale.
Document intéressant à lire.
219BOUTIOTNotice sur la navigation de la Seine et de la Barse
Un travail très fouillé qui ne néglige rien tant sur le plan historique, que scientifique que technique. Sa lecture est très intéressante et permet de se faire une idée sur les vicissitudes subies par la navigation sur la Seine et la Barse. On se rend compte que l’auteur a tenté de faire une bibliographie complète de tout ce qui s’était écrit à cette époque sur ce sujet et qu’il a bien réussi.
Il paraît regrettable que la ville de Troyes n’ait pas voulu de cette forme de navigation qui aurait peut être provoquer un développement économique important dans toute la vallée de la Seine en particulier au niveau du transport du bois et des céréales.
Il faut noter les très intéressantes pièces justificatives qui sont rassemblées en complément ainsi que la bibliographie originale.
Document intéressant à lire.
223A. de VILLEMEREUILAnalyse des ouvrages adressés à la Société
Les travaux de la Société d’Agriculture, des Belles Lettres, Sciences et Art de Rochefort n’appellent pas de remarques excepté la dissertation sur l’intelligence de l’homme et des animaux et l’article sur les courses de chevaux.
Le reste des ouvrages tient beaucoup de la technique et même dans certains cas de l’anecdote.
Les informations fournies peuvent cependant être utiles aux agriculteurs et aux jardiniers.
Ces documents qui doivent exister dans la bibliothèque de la Société peuvent être consultés sur place par les curieux se livrant à des travaux très précis.
223A. de VILLEMEREUILAnalyse des ouvrages adressés à la Société
Les travaux de la Société d’Agriculture, des Belles Lettres, Sciences et Art de Rochefort n’appellent pas de remarques excepté la dissertation sur l’intelligence de l’homme et des animaux et l’article sur les courses de chevaux.
Le reste des ouvrages tient beaucoup de la technique et même dans certains cas de l’anecdote.
Les informations fournies peuvent cependant être utiles aux agriculteurs et aux jardiniers.
Ces documents qui doivent exister dans la bibliothèque de la Société peuvent être consultés sur place par les curieux se livrant à des travaux très précis.
238AnonymeEssai de statistique sur le canton d’Aix – en - Othe
Très bon travail pour l’époque de M. Monchaussé qui a dû demander un temps considérable. On a un bon reflet du canton dans tous les domaines.
Les renseignements en matières de sciences naturelles correspondent aux connaissances de l’époque et ont été complétés depuis. Mais, il manque quelques éléments géologiques d’importance. Si l’étude de la faune et de la flore est relativement modeste elle permet cependant de se faire une idée valable sur les conditions écologiques locales. Un manque subsiste concernant les insectes comme d’habitude dans ce genre de statistiques. Cela pose d’ailleurs problèmes. L’analyse des cultures malgré qu’elle soit relativement rapide et claire et pleines d’informations utiles avec un recours systématique aux chiffres.
Dans l’ensemble, il s’agit d’un travail intéressant pouvant être utile à tous ceux qui se penchent encore aujourd’hui sur ce canton.
A lire dans le détail.
238AnonymeEssai de statistique sur le canton d’Aix – en - Othe
Très bon travail pour l’époque de M. Monchaussé qui a dû demander un temps considérable. On a un bon reflet du canton dans tous les domaines.
Les renseignements en matières de sciences naturelles correspondent aux connaissances de l’époque et ont été complétés depuis. Mais, il manque quelques éléments géologiques d’importance. Si l’étude de la faune et de la flore est relativement modeste elle permet cependant de se faire une idée valable sur les conditions écologiques locales. Un manque subsiste concernant les insectes comme d’habitude dans ce genre de statistiques. Cela pose d’ailleurs problèmes. L’analyse des cultures malgré qu’elle soit relativement rapide et claire et pleines d’informations utiles avec un recours systématique aux chiffres.
Dans l’ensemble, il s’agit d’un travail intéressant pouvant être utile à tous ceux qui se penchent encore aujourd’hui sur ce canton.
A lire dans le détail.
263A. HARMANDSéance publique
Habituel compte-rendu des divers travaux de la Société. L’auteur se livre à quelques digressions pleines d’intérêt sur la cartographie des sols en relation avec leur production, les fermes – écoles qui commencent à être remises à l’honneur et quelques cultures nouvelles à développer telles que la menthe poivrée. Il faut souligner sa prise de position pour la défense des abeilles et surtout des rapaces, en particulier de la chouette effraie. Le reste constitue d’excellents résumés qu’il paraît souhaitable de lire. Les consultants ont cependant tout intérêt à se reporter aux articles des Mémoires précédentes.
A lire en essayant d’approfondir chaque paragraphe.
263A. HARMANDSéance publique
Habituel compte-rendu des divers travaux de la Société. L’auteur se livre à quelques digressions pleines d’intérêt sur la cartographie des sols en relation avec leur production, les fermes – écoles qui commencent à être remises à l’honneur et quelques cultures nouvelles à développer telles que la menthe poivrée. Il faut souligner sa prise de position pour la défense des abeilles et surtout des rapaces, en particulier de la chouette effraie. Le reste constitue d’excellents résumés qu’il paraît souhaitable de lire. Les consultants ont cependant tout intérêt à se reporter aux articles des Mémoires précédentes.
A lire en essayant d’approfondir chaque paragraphe.
280AnonymeMercuriales du département de l’Aube pendant l’année 1877
Intéressant pour les statisticiens, les historiens et les géographes en comparaison avec les mercuriales des années précédentes.
A lire.
280AnonymeMercuriales du département de l’Aube pendant l’année 1877
Intéressant pour les statisticiens, les historiens et les géographes en comparaison avec les mercuriales des années précédentes.
A lire.
343AnonymeProcès-verbaux des séances de l’année 1923
A lire ce document intéressant qui survole avec une certaine précision les travaux annuels de la Société en 1923.
343AnonymeProcès-verbaux des séances de l’année 1923
A lire ce document intéressant qui survole avec une certaine précision les travaux annuels de la Société en 1923.