Recherche arborescence

FicheAuteurTitre - Résumé
331Abbé d’ANTESSANTYLe casse – noix et quelques oiseaux rares de l’Aube
Deux pages intéressantes pour les chercheurs en ornithologie qui s’intéressent à la faune du département. Cela relève un peu l’anecdote mais peut avoir une certaine valeur pour l’étude de l’évolution des populations.
A lire par les spécialistes.
331Abbé d’ANTESSANTYLe casse – noix et quelques oiseaux rares de l’Aube
Deux pages intéressantes pour les chercheurs en ornithologie qui s’intéressent à la faune du département. Cela relève un peu l’anecdote mais peut avoir une certaine valeur pour l’étude de l’évolution des populations.
A lire par les spécialistes.
367C. MANTELETLes nouveaux puits artésiens des environs de Troyes
Document du plus haut intérêt pour l’époque, car il apporte des données nouvelles sur la géologie du sous-sol aubois. La manière de traiter l’artésianisme est élégante et précise sur le plan scientifique. On ressent là, une véritable vocation de chercheur. L’auteur sait aussi que ces données ne sont pas généralisables à l’ensemble et le fait intelligemment remarquer ce qui est la preuve d’un grand esprit critique. Nous sommes à l’origine des grandes études géologiques sérieuses menées sur le Bassin parisien et l’Aube. Les référents cités, en particulier Messieurs Lemoine et Soyer, sont sûrs et férus de connaissances. On a là une excellente étude des terrains secondaires dans notre région. De même, au niveau de l’inclinaison des couches, il n’y a rien à réfuter à part quelques petits détails qui ont été soulignés lors des grands sondages pétroliers.
La conclusion apporte des informations et des pratiques qui pourraient être utiles dans le futur.
367C. MANTELETLes nouveaux puits artésiens des environs de Troyes
Document du plus haut intérêt pour l’époque, car il apporte des données nouvelles sur la géologie du sous-sol aubois. La manière de traiter l’artésianisme est élégante et précise sur le plan scientifique. On ressent là, une véritable vocation de chercheur. L’auteur sait aussi que ces données ne sont pas généralisables à l’ensemble et le fait intelligemment remarquer ce qui est la preuve d’un grand esprit critique. Nous sommes à l’origine des grandes études géologiques sérieuses menées sur le Bassin parisien et l’Aube. Les référents cités, en particulier Messieurs Lemoine et Soyer, sont sûrs et férus de connaissances. On a là une excellente étude des terrains secondaires dans notre région. De même, au niveau de l’inclinaison des couches, il n’y a rien à réfuter à part quelques petits détails qui ont été soulignés lors des grands sondages pétroliers.
La conclusion apporte des informations et des pratiques qui pourraient être utiles dans le futur.