Recherche arborescence

FicheAuteurTitre - Résumé
079PILLARD - TARINRapport sur la culture de la pomme de terre et de la betterave
Il s’agit de comptes- rendus sur :
- l’utilisation des pommes de terre La Brugeoise qui sont d’excellente qualité
- la pratique du buttage qui est favorable au développement des plants
- la fumure de petits tubercules bien préférable à des gros plants
Ces expérimentations pourraient être appliquées dans l’Aube et l’auteur s’y emploie.
En ce qui concerne la culture de la betterave, il est important d’apprendre qu’à cette époque deux variétés étaient cultivées dans ce département : la rose et la blanche de Silésie. Il semble que ce soit la première qui, parce qu’elle s’adapte aux sols peu profonds, fournit des produits pour les moutons, les bœufs et les vaches et est plus facile à arracher concerne plus les agriculteurs aubois.
Ce texte est intéressant et peut être lu par les praticiens.
079PILLARD - TARINRapport sur la culture de la pomme de terre et de la betterave
Il s’agit de comptes- rendus sur :
- l’utilisation des pommes de terre La Brugeoise qui sont d’excellente qualité
- la pratique du buttage qui est favorable au développement des plants
- la fumure de petits tubercules bien préférable à des gros plants
Ces expérimentations pourraient être appliquées dans l’Aube et l’auteur s’y emploie.
En ce qui concerne la culture de la betterave, il est important d’apprendre qu’à cette époque deux variétés étaient cultivées dans ce département : la rose et la blanche de Silésie. Il semble que ce soit la première qui, parce qu’elle s’adapte aux sols peu profonds, fournit des produits pour les moutons, les bœufs et les vaches et est plus facile à arracher concerne plus les agriculteurs aubois.
Ce texte est intéressant et peut être lu par les praticiens.
155A. GAYOTCompte-rendu des travaux de la Société
(Agriculture)

Le nouveau secrétaire a suivi le plan de son prédécesseur et nous pouvons donc voir les progrès effectués par la société depuis 1844.
Les divers articles que nous avons étudiés précédemment sont parfaitement analysés et peuvent être lus avec beaucoup de facilité.
Un problème nouveau est présenté : la non-possibilité de fusion entre le comice agricole et la Société comme l’avait proposé le Préfet. Une longue série de paragraphes en explique les pourquoi et une solution un peu bâtarde a été trouvée à travers un échange de responsables entre les deux bureaux.
Autrement tous les sujets sur lesquels les membres ont réfléchi sont évoqués avec beaucoup de soin ce qui en fait un guide de choix pour la vie de la société.
A lire et à commenter.
155A. GAYOTCompte-rendu des travaux de la Société
(Agriculture)

Le nouveau secrétaire a suivi le plan de son prédécesseur et nous pouvons donc voir les progrès effectués par la société depuis 1844.
Les divers articles que nous avons étudiés précédemment sont parfaitement analysés et peuvent être lus avec beaucoup de facilité.
Un problème nouveau est présenté : la non-possibilité de fusion entre le comice agricole et la Société comme l’avait proposé le Préfet. Une longue série de paragraphes en explique les pourquoi et une solution un peu bâtarde a été trouvée à travers un échange de responsables entre les deux bureaux.
Autrement tous les sujets sur lesquels les membres ont réfléchi sont évoqués avec beaucoup de soin ce qui en fait un guide de choix pour la vie de la société.
A lire et à commenter.
163OTTMANN PèreNouvelle méthode de cultiver les pommes de terre par la semence
Méthode peut souvent utilisée excepté par les jardiniers amateurs qui l’employaient autrefois dans le Nord de la France.
Intéressant sur le plan méthodologique et historique.
A lire.
163OTTMANN PèreNouvelle méthode de cultiver les pommes de terre par la semence
Méthode peut souvent utilisée excepté par les jardiniers amateurs qui l’employaient autrefois dans le Nord de la France.
Intéressant sur le plan méthodologique et historique.
A lire.
198BOUTIOTRéponse aux objections soulevées à propos des études sur le forage projeté d’un puits artésien à Troyes.
Cette nouvelle intervention en faveur d’un forage artésien à Troyes semble plus convaincante que celle de M. Carteron.
La complexité technique des faits présentés ne permet pas de se faire une idée précise des travaux à entreprendre.
Nous pensons que la commission soit suffisamment renseignée et qu’il faille faire confiance à M. Boutiot pour envisager un forage.
Ce second texte est excessivement intelligent et permet de se rendre compte des difficultés rencontrées en matière scientifique et technique à cette époque ; Il a une grande valeur épistémologique. Il faut admirer la prudence des délibérations de la Société.
A lire absolument ainsi que tous les travaux publiés dans les Mémoires sur ce sujet. On peut dire que par la suite il n’y a jamais eu de sondages artésiens marquants à Troyes
198BOUTIOTRéponse aux objections soulevées à propos des études sur le forage projeté d’un puits artésien à Troyes.
Cette nouvelle intervention en faveur d’un forage artésien à Troyes semble plus convaincante que celle de M. Carteron.
La complexité technique des faits présentés ne permet pas de se faire une idée précise des travaux à entreprendre.
Nous pensons que la commission soit suffisamment renseignée et qu’il faille faire confiance à M. Boutiot pour envisager un forage.
Ce second texte est excessivement intelligent et permet de se rendre compte des difficultés rencontrées en matière scientifique et technique à cette époque ; Il a une grande valeur épistémologique. Il faut admirer la prudence des délibérations de la Société.
A lire absolument ainsi que tous les travaux publiés dans les Mémoires sur ce sujet. On peut dire que par la suite il n’y a jamais eu de sondages artésiens marquants à Troyes
239A. GAYOTCompte-rendu des travaux de la Société
Un compte-rendu bien fait qui fournit d’excellents résumés sur des documents déjà publiés dans les Mémoires de 1854 à 1859.
Il doit être lu par tous ceux qui s’intéressent à la vie de la Société et recherchent des informations sur certains sujets.
Il faut en féliciter l’auteur.
A lire dans le détail, cependant avec quelque prudence car certains sujets sont abordés de manière un peu trop mince sur le plan scientifique. Ils doivent être contrôlés à partir des informations actuelles.
239A. GAYOTCompte-rendu des travaux de la Société
Un compte-rendu bien fait qui fournit d’excellents résumés sur des documents déjà publiés dans les Mémoires de 1854 à 1859.
Il doit être lu par tous ceux qui s’intéressent à la vie de la Société et recherchent des informations sur certains sujets.
Il faut en féliciter l’auteur.
A lire dans le détail, cependant avec quelque prudence car certains sujets sont abordés de manière un peu trop mince sur le plan scientifique. Ils doivent être contrôlés à partir des informations actuelles.
249HARMANDCompte-rendu des travaux de la Société
Ce document publié tous les 3 ans présente un grand intérêt pour ceux qui désirent posséder une information rapide sur les travaux de la Société. On y retrouve les résumés intelligemment faits, des divers documents, des Mémoires par les auteurs.
On peut souligner l’intérêt de la rubrique agriculture où l’on trouve un long développement sur la pomme de terre Blanchard, une mise au point sur la culture de la vigne, le drainage et les arbres remarquables du département.
La partie Science est très variée et fait le point sur les différentes théories à l’honneur à l’époque. Il faut souligner le paragraphe sur l’opium trouvé dans le département et sur l’évolution de la pisciculture.
Très intéressant. A lire en consultant des articles publiés précédemment tout au long des 3 années.
A lire.
249HARMANDCompte-rendu des travaux de la Société
Ce document publié tous les 3 ans présente un grand intérêt pour ceux qui désirent posséder une information rapide sur les travaux de la Société. On y retrouve les résumés intelligemment faits, des divers documents, des Mémoires par les auteurs.
On peut souligner l’intérêt de la rubrique agriculture où l’on trouve un long développement sur la pomme de terre Blanchard, une mise au point sur la culture de la vigne, le drainage et les arbres remarquables du département.
La partie Science est très variée et fait le point sur les différentes théories à l’honneur à l’époque. Il faut souligner le paragraphe sur l’opium trouvé dans le département et sur l’évolution de la pisciculture.
Très intéressant. A lire en consultant des articles publiés précédemment tout au long des 3 années.
A lire.
374AnonymeProcès verbaux des séances de la Société de 1943
Certaines choses ont à souligner dans ce document, un résumé d’une étude sur la toponymie locale de M. Bauer, le diagnostic foliaire par M. le colonel Millard, sur la répercussions possibles de phénomènes cosmiques sur les phénomènes hologiques de M. Eselangon, le plan d’aménagement et de reconstruction de la ville de Troyes par M. Dumont, la reprise des oléagineux en France de M. Ithier, une note sur les noms de lieu de Mgr Roserot de Melun, le compte-rendu sur le Blanc de Troyes de L. Morax.
A lire dans le détail.
374AnonymeProcès verbaux des séances de la Société de 1943
Certaines choses ont à souligner dans ce document, un résumé d’une étude sur la toponymie locale de M. Bauer, le diagnostic foliaire par M. le colonel Millard, sur la répercussions possibles de phénomènes cosmiques sur les phénomènes hologiques de M. Eselangon, le plan d’aménagement et de reconstruction de la ville de Troyes par M. Dumont, la reprise des oléagineux en France de M. Ithier, une note sur les noms de lieu de Mgr Roserot de Melun, le compte-rendu sur le Blanc de Troyes de L. Morax.
A lire dans le détail.
387DEBELLELa champagne crayeuse …….. Décriée, fertilisée, convoitée
Excellent article qui fait utilement le point du passage de la Champagne pouilleuse à la Champagne crayeuse riche.
L’auteur montre comment les agriculteurs champenois ont su relever le défi d’une nature critiquée en modifiant leurs méthodes culturales et en prenant conscience de la possibilité d’amélioration de leurs sols.
On peut relever dans ce texte de nombreuses idées fort utiles. Tout d’abord, il faut citer la plantation des pins sur des terres pauvres qui, malgré les modifications de faune et de flore qu’elle a introduite, a permis par l’incinération des souches et des petits bois de fournir un humus et des cendres de fertilisation.
Les secondes remarques portent sur la bonne connaissance des sols travaillés et de leur composition. On trouve dans ce chapitre un excellent cours de pédologie sur les différents sols champenois crayeux et leur composition en éléments fertilisants (azote, acide phosphorique, potasse, calcaire et chaux, magnésie, soufre, matière organique,...)
L’auteur propose de fertiliser les sols par :
- l’amélioration de leurs propriétés physiques ;
- l’observation du comportement des engrais dans le sol et les fumures préconisées pour les cultures.
Un chapitre est consacré au rôle des cultures de légumineuses des prairies temporaires, et de l’apport de matières organiques telles que le fumier, les résidus de récoltes et surtout les engrais verts.
Ce dernier cas a été très étudié par l’auteur.
Enfin le document se termine lyriquement sur le développement de la culture de la betterave à sucre en champagne crayeuse, avec tout ce que cela peut apporter au niveau du développement de cette région.
En résumé un article pour se faire une idée de l’évolution agronomique du département.
387DEBELLELa champagne crayeuse …….. Décriée, fertilisée, convoitée
Excellent article qui fait utilement le point du passage de la Champagne pouilleuse à la Champagne crayeuse riche.
L’auteur montre comment les agriculteurs champenois ont su relever le défi d’une nature critiquée en modifiant leurs méthodes culturales et en prenant conscience de la possibilité d’amélioration de leurs sols.
On peut relever dans ce texte de nombreuses idées fort utiles. Tout d’abord, il faut citer la plantation des pins sur des terres pauvres qui, malgré les modifications de faune et de flore qu’elle a introduite, a permis par l’incinération des souches et des petits bois de fournir un humus et des cendres de fertilisation.
Les secondes remarques portent sur la bonne connaissance des sols travaillés et de leur composition. On trouve dans ce chapitre un excellent cours de pédologie sur les différents sols champenois crayeux et leur composition en éléments fertilisants (azote, acide phosphorique, potasse, calcaire et chaux, magnésie, soufre, matière organique,...)
L’auteur propose de fertiliser les sols par :
- l’amélioration de leurs propriétés physiques ;
- l’observation du comportement des engrais dans le sol et les fumures préconisées pour les cultures.
Un chapitre est consacré au rôle des cultures de légumineuses des prairies temporaires, et de l’apport de matières organiques telles que le fumier, les résidus de récoltes et surtout les engrais verts.
Ce dernier cas a été très étudié par l’auteur.
Enfin le document se termine lyriquement sur le développement de la culture de la betterave à sucre en champagne crayeuse, avec tout ce que cela peut apporter au niveau du développement de cette région.
En résumé un article pour se faire une idée de l’évolution agronomique du département.