Recherche arborescence

FicheAuteurTitre - Résumé
004DUBOIS de MOREMBERTSur le boisement des terres incultes ou peu propices à la culture et surtout des collines et lieux élevés
Brillante apologie du reboisement qui devait transformer la Champagne en une terre très fertile.
Les arguments avancés sont pleins de bon sens mais méritent au regard des recherches actuelles d’être nuancées. On est loin des notions d’équilibre agro-sylvo-pastoral et de biodiversité.
Le plan consiste par contre à récompenser ceux qui auront reboisé le sommet des collines et les endroits élevés me paraît judicieux.
Il y a d’ailleurs été mis en application.
En résumé, un texte à lire et à méditer en le comparant aux autres écrits sur la politique agricole postérieure en Champagne.


A lire surtout par des spécialistes tels que les agronomes
004DUBOIS de MOREMBERTSur le boisement des terres incultes ou peu propices à la culture et surtout des collines et lieux élevés
Brillante apologie du reboisement qui devait transformer la Champagne en une terre très fertile.
Les arguments avancés sont pleins de bon sens mais méritent au regard des recherches actuelles d’être nuancées. On est loin des notions d’équilibre agro-sylvo-pastoral et de biodiversité.
Le plan consiste par contre à récompenser ceux qui auront reboisé le sommet des collines et les endroits élevés me paraît judicieux.
Il y a d’ailleurs été mis en application.
En résumé, un texte à lire et à méditer en le comparant aux autres écrits sur la politique agricole postérieure en Champagne.


A lire surtout par des spécialistes tels que les agronomes
008DUBOISRapport fait au nom de la commission chargée de visiter les établissements agricoles de Monsieur le comte de Plancy
Excellente description d’une ferme témoin où ont pu être menés de travaux nombreux en vue de l’amélioration de la qualité des sols. On descend très loin dans les détails tant sur les relations humaines, la construction des bâtiments, que la nourriture des animaux et le traitement du personnel.
Les remarques faites à propos des cultures restent encore valables comme celles à propos des animaux. La place des engrais et des pâturages est bien soulignée. Dans ce dernier cas son influence sur la pousse du sainfoin est encore reconnue.
Evidemment, les remarques sur les labours sont d’une vraisemblance intéressante.
La comparaison entre la ferme Caroline et Ste Sophie va à l’avantage de la première. En résumé un excellent document, pour l’époque, véritable cours d’agriculture appliquée.
008DUBOISRapport fait au nom de la commission chargée de visiter les établissements agricoles de Monsieur le comte de Plancy
Excellente description d’une ferme témoin où ont pu être menés de travaux nombreux en vue de l’amélioration de la qualité des sols. On descend très loin dans les détails tant sur les relations humaines, la construction des bâtiments, que la nourriture des animaux et le traitement du personnel.
Les remarques faites à propos des cultures restent encore valables comme celles à propos des animaux. La place des engrais et des pâturages est bien soulignée. Dans ce dernier cas son influence sur la pousse du sainfoin est encore reconnue.
Evidemment, les remarques sur les labours sont d’une vraisemblance intéressante.
La comparaison entre la ferme Caroline et Ste Sophie va à l’avantage de la première. En résumé un excellent document, pour l’époque, véritable cours d’agriculture appliquée.
024BOSCM. G.L. Delamare, traité pratique de la culture des pins à grandes dimensions
Ce livre paraît très au point pour l’époque. Il a permis le développement de la culture du pin en Champagne à travers des techniques nouvelles pour l’époque.
Cependant il est regrettable que l’on assiste à une critique des feuillus, mal venue face à l’importance que peut prendre cette essence, dans le contexte, forestière au niveau de l’équilibre écologique et de la rentabilité économique.
A lire quand même pour l’histoire de l’agriculture.
024BOSCM. G.L. Delamare, traité pratique de la culture des pins à grandes dimensions
Ce livre paraît très au point pour l’époque. Il a permis le développement de la culture du pin en Champagne à travers des techniques nouvelles pour l’époque.
Cependant il est regrettable que l’on assiste à une critique des feuillus, mal venue face à l’importance que peut prendre cette essence, dans le contexte, forestière au niveau de l’équilibre écologique et de la rentabilité économique.
A lire quand même pour l’histoire de l’agriculture.
026DUBOISDes Labours
Une très passionnante présentation des diverses méthodes et des essais de labours pratiqués dans l’Aube.
Beaucoup de remarques sont intelligentes en particulier au niveau des types et du sens des labours. Il faut reconnaître qu’elles sont encore en usage et qu’elles mériteraient d’être appliqués sur certains sols de notre région.
La présentation des diverses charrues pourrait être utile pour l’écomusée.
A lire pour se faire une idée des efforts d’analyse entreprise par les agriculteurs à cette époque sur leurs méthodes.
026DUBOISDes Labours
Une très passionnante présentation des diverses méthodes et des essais de labours pratiqués dans l’Aube.
Beaucoup de remarques sont intelligentes en particulier au niveau des types et du sens des labours. Il faut reconnaître qu’elles sont encore en usage et qu’elles mériteraient d’être appliqués sur certains sols de notre région.
La présentation des diverses charrues pourrait être utile pour l’écomusée.
A lire pour se faire une idée des efforts d’analyse entreprise par les agriculteurs à cette époque sur leurs méthodes.
029Du PREUILNotices sur quelques plantes légumineuses fourragères
Excellent travail de vulgarisation malgré que Mr Du Preuil s’en défende.
C’est un bon résumé de ce qui s’est fait dans une exploitation menée de « main de maître »
Cet article ressemble déjà à des textes écrits précédemment et l’on peut se demander s’il n’y a pas eu « rewriting ».
Il demeure à lire et à méditer car dans certains domaines il est très en avance sur son temps.
029Du PREUILNotices sur quelques plantes légumineuses fourragères
Excellent travail de vulgarisation malgré que Mr Du Preuil s’en défende.
C’est un bon résumé de ce qui s’est fait dans une exploitation menée de « main de maître »
Cet article ressemble déjà à des textes écrits précédemment et l’on peut se demander s’il n’y a pas eu « rewriting ».
Il demeure à lire et à méditer car dans certains domaines il est très en avance sur son temps.
030Dr PIGEOTTE RapporteurRapport d’examen d’un mémoire sur les paragrêles présenté par la Société Linnéenne de Paris
Document assez confus qui est bien au niveau de la physique de l’époque.
Il est certain que les idées avancées sont assez floues et qu’elles méritent d’être rectifiées eu égard aux données de la physique contemporaine
Ce document présente un intérêt épistémologique certain.
030Dr PIGEOTTE RapporteurRapport d’examen d’un mémoire sur les paragrêles présenté par la Société Linnéenne de Paris
Document assez confus qui est bien au niveau de la physique de l’époque.
Il est certain que les idées avancées sont assez floues et qu’elles méritent d’être rectifiées eu égard aux données de la physique contemporaine
Ce document présente un intérêt épistémologique certain.
033DUBOISSuite de l’article sur les labours
Excellent article qui fait bien le point sur les données agronomiques des diverses formes de labour.
Il met en évidence le sens de l’observation que doit posséder le laboureur pour mener à bien son travail. L’analyse va parfois au plus profond des détails.
S’il est certain que la science agronomique a progressé, on peut considérer qu’un tel article y a été pour quelque chose.
Des remarques intelligentes sur l’écobuage. L’utilisation des engrais verts est aussi bien mise en évidence.
A lire quand même.
033DUBOISSuite de l’article sur les labours
Excellent article qui fait bien le point sur les données agronomiques des diverses formes de labour.
Il met en évidence le sens de l’observation que doit posséder le laboureur pour mener à bien son travail. L’analyse va parfois au plus profond des détails.
S’il est certain que la science agronomique a progressé, on peut considérer qu’un tel article y a été pour quelque chose.
Des remarques intelligentes sur l’écobuage. L’utilisation des engrais verts est aussi bien mise en évidence.
A lire quand même.
035GREAU, l’aînéRapport sur le Phalaris canariensis
Article original sur le millet qui ne semble pas avoir eu d’effet probant sur la culture de cette plante dans le département.
Des idées sont données par contre sur la production des ouvriers qui fabriquent des tissus en leur évitant d’être confrontés à l’humidité des caves où sont fabriqués ses tissus à base de Phalatis canarieuses.
Cette étude est intéressante car elle apporte des données nouvelles sur l’utilisation de certains mucilages végétaux dont celui du millet
Intéressant malgré quelques divagations un peu à côté du sujet.
A lire et à méditer sur les relatons entre agriculture et industrie.
035GREAU, l’aînéRapport sur le Phalaris canariensis
Article original sur le millet qui ne semble pas avoir eu d’effet probant sur la culture de cette plante dans le département.
Des idées sont données par contre sur la production des ouvriers qui fabriquent des tissus en leur évitant d’être confrontés à l’humidité des caves où sont fabriqués ses tissus à base de Phalatis canarieuses.
Cette étude est intéressante car elle apporte des données nouvelles sur l’utilisation de certains mucilages végétaux dont celui du millet
Intéressant malgré quelques divagations un peu à côté du sujet.
A lire et à méditer sur les relatons entre agriculture et industrie.
052DUBOISDe la carie des céréales – 3ème article
Complément des précédents articles sur la carie des céréales liée aux conditions atmosphériques très humide lors de la récolte.
L’auteur fournit un remède à base soit de sulfate de cuivre, de muriate de soude ou de chaux dans lesquels on plonge les grains de céréales avant leur plantation.
Cette méthode n’est plus employé actuellement.
Il s’agit d’un article cependant intéressant qui peut donner des idées en matière de météorologie. Il ne résout pas tous les problèmes, mais des recherches plus récentes ont permis de vaincre plus facilement cette maladie très répandue dans nos régions et en France.
052DUBOISDe la carie des céréales – 3ème article
Complément des précédents articles sur la carie des céréales liée aux conditions atmosphériques très humide lors de la récolte.
L’auteur fournit un remède à base soit de sulfate de cuivre, de muriate de soude ou de chaux dans lesquels on plonge les grains de céréales avant leur plantation.
Cette méthode n’est plus employé actuellement.
Il s’agit d’un article cependant intéressant qui peut donner des idées en matière de météorologie. Il ne résout pas tous les problèmes, mais des recherches plus récentes ont permis de vaincre plus facilement cette maladie très répandue dans nos régions et en France.
057LEYMERIENote sur le soufre et la sélénite trouvés dans la craie à Montgueux
Texte original sur une découverte intéressante au point de vue minéralogique. La présence simultanée du soufre et de sélénite dans le même échantillon a posé à cette époque une énigme. Il serait intéressant de voir ce qui est dit actuellement sur ce sujet.
Ce travail est à photocopier et à confier à l’Association Géologique Auboise, qui pourra y trouver des sources à réflexion.
A lire car intéressant mais manque cependant de proposition d’hypothèses sur les origines des produits et surtout de conclusions.
057LEYMERIENote sur le soufre et la sélénite trouvés dans la craie à Montgueux
Texte original sur une découverte intéressante au point de vue minéralogique. La présence simultanée du soufre et de sélénite dans le même échantillon a posé à cette époque une énigme. Il serait intéressant de voir ce qui est dit actuellement sur ce sujet.
Ce travail est à photocopier et à confier à l’Association Géologique Auboise, qui pourra y trouver des sources à réflexion.
A lire car intéressant mais manque cependant de proposition d’hypothèses sur les origines des produits et surtout de conclusions.
068CARTERONRapport sur l’envoi de fossiles pyriteux fait à la Société
Compte – rendu d’une intéressante découverte pour l’époque de fossiles pyriteux dans les argiles du Gault.
Cette curiosité, très localisée, peut être intéressante pour établir l’histoire géologique du département. L’hypothèse d’un courant ayant amené ces fossiles en ce même lieu reste à vérifier.
A lire dans le cadre d’une étude géologique.
068CARTERONRapport sur l’envoi de fossiles pyriteux fait à la Société
Compte – rendu d’une intéressante découverte pour l’époque de fossiles pyriteux dans les argiles du Gault.
Cette curiosité, très localisée, peut être intéressante pour établir l’histoire géologique du département. L’hypothèse d’un courant ayant amené ces fossiles en ce même lieu reste à vérifier.
A lire dans le cadre d’une étude géologique.
083CLEMENT-MULLET et desETANGSObservations géologiques faites à Montgueux et Laines-aux-Bois
Intéressante description d’un accident géologique concernant les communes de Montgueux et Laines-aux-Bois.
Cette dernière reprend des remarques déjà faites à propos des zones de la craie. On trouve souvent dans celle-ci des accidents constitués par des roches de nature siliceuse qui donnent des étincelles sous le choc du briquet. Des recherches n’ont pas permis d’élucider ce mystère. Il semble qu’il faille consulter les études postérieures concernant Montgueux et surtout Laines-aux-bois.
Intéressant en tant que curiosité géologique.
A lire et à soumettre à une analyse plus fine.
083CLEMENT-MULLET et desETANGSObservations géologiques faites à Montgueux et Laines-aux-Bois
Intéressante description d’un accident géologique concernant les communes de Montgueux et Laines-aux-Bois.
Cette dernière reprend des remarques déjà faites à propos des zones de la craie. On trouve souvent dans celle-ci des accidents constitués par des roches de nature siliceuse qui donnent des étincelles sous le choc du briquet. Des recherches n’ont pas permis d’élucider ce mystère. Il semble qu’il faille consulter les études postérieures concernant Montgueux et surtout Laines-aux-bois.
Intéressant en tant que curiosité géologique.
A lire et à soumettre à une analyse plus fine.
096Docteur BEDORExpérimentation sur la culture de la garance des teinturiers à Troyes
Intéressant en matière épistémologique et botanique. L’auteur fait le tour de tous les problèmes en essayant de les rendre compréhensibles auprès de tous les lecteurs.
On sent chez l’auteur l’envie de faire cultiver cette plante dans l’Aube ce qui pouvait peut-être s’expliquer à l’époque mais qui ne présent que peu d’intérêt aujourd’hui.
A lire quand même et à confier à un spécialiste des plantes médicinales et frictoriales.
096Docteur BEDORExpérimentation sur la culture de la garance des teinturiers à Troyes
Intéressant en matière épistémologique et botanique. L’auteur fait le tour de tous les problèmes en essayant de les rendre compréhensibles auprès de tous les lecteurs.
On sent chez l’auteur l’envie de faire cultiver cette plante dans l’Aube ce qui pouvait peut-être s’expliquer à l’époque mais qui ne présent que peu d’intérêt aujourd’hui.
A lire quand même et à confier à un spécialiste des plantes médicinales et frictoriales.
107DAUNAY et LIGNEENotice sur la race ovine de Dishley
Très bonne description de cette race d’origine anglaise.
Il est certain que les possibilités de croisement avec les races locales de l’Aube sont assez bien décrites. Cela pourrait résoudre le problème des zones un peu humide où elles remplaceraient les races indigènes ou mérinos. Par contre, en pâturages secs et élevés, on doit préférer les mérinos. Des preuves de ces affirmations existent sur le terrain à Bar sur Aube et Arrentières.
A lire.
107DAUNAY et LIGNEENotice sur la race ovine de Dishley
Très bonne description de cette race d’origine anglaise.
Il est certain que les possibilités de croisement avec les races locales de l’Aube sont assez bien décrites. Cela pourrait résoudre le problème des zones un peu humide où elles remplaceraient les races indigènes ou mérinos. Par contre, en pâturages secs et élevés, on doit préférer les mérinos. Des preuves de ces affirmations existent sur le terrain à Bar sur Aube et Arrentières.
A lire.
160N. COTTETNotices sur les eaux souterraines du département de l’Aube
(Hydrologie - Alimentation)

Remarquable travail de M. Cottet sur les chances de succès de forer des puits artésiens dans les hauts quartiers de Troyes et dans les régions crayeuses du département.
L’auteur considère que l’on ne peut pas obtenir des résultats à Troyes car il n’y a pas de pression d’un niveau supérieur. Que le peu de hauteur relative des points d’infiltration des nappes du Greensand et des argiles néocomienne ne laissait pas de chance aussi de faire jaillir des eaux. Que les nappes situées sous le calcaire néocomien et les couches marneuses supérieures jurassiques sont plus favorables à l’artésianisme, que les nappes des assises moyennes et inférieures jurassiques, peuvent être favorable moyennant une participation financière élevée.
Par contre le forage de puits artésien sur les hauteurs des plateaux crayeux de l’Aube est à abandonner car leur altitude est égale ou supérieure aux points d’infiltration des eaux souterraines.

A lire car très intéressant pour le géologue en particulier.
160N. COTTETNotices sur les eaux souterraines du département de l’Aube
(Hydrologie - Alimentation)

Remarquable travail de M. Cottet sur les chances de succès de forer des puits artésiens dans les hauts quartiers de Troyes et dans les régions crayeuses du département.
L’auteur considère que l’on ne peut pas obtenir des résultats à Troyes car il n’y a pas de pression d’un niveau supérieur. Que le peu de hauteur relative des points d’infiltration des nappes du Greensand et des argiles néocomienne ne laissait pas de chance aussi de faire jaillir des eaux. Que les nappes situées sous le calcaire néocomien et les couches marneuses supérieures jurassiques sont plus favorables à l’artésianisme, que les nappes des assises moyennes et inférieures jurassiques, peuvent être favorable moyennant une participation financière élevée.
Par contre le forage de puits artésien sur les hauteurs des plateaux crayeux de l’Aube est à abandonner car leur altitude est égale ou supérieure aux points d’infiltration des eaux souterraines.

A lire car très intéressant pour le géologue en particulier.
177GAYOTCompte-rendu des travaux de la Société
(Agriculture – Enseignement - Techniques)

Un compte-rendu rapide des diverses activités de la Société qui met en évidence en particulier l’importance de l’enseignement agricole qui a été reconnu par le gouvernement, d’ailleurs, à travers un décret. Il en est de même, les recherches exécutées sur l’emploi des biens communaux et du boisement des terres incultes, l’irrigation et les engrais naturels et artificiels, l’amélioration de la race bovine et l’hygiène des animaux domestiques. Les problèmes posés par les instruments aratoires ont été examinés au sein de la ferme modèle de Belley. L’arboriculture et l’horticulture qui étaient considérées comme une branche modeste de l’agriculture ont été étudiées, entre autre, à travers la taille des arbres fruitiers. Enfin, la fonction d’arpenteur – géomètre a obtenu un définition plus convenable grâce aux travaux de la Société. Il faut d’ailleurs regretter la disparition de la ferme modèle de Belley qui avait joué un rôle important dans la formation et l’information. Les informations sur les travaux concernant les sciences sont parfaitement résumés, en particulier ceux sur la géologie, la botanique et la lutte contre les prédateurs.
Ce compte-rendu est à lire car il donne un excellent résumé des questions traitées dans les documents plus détaillés présentés au sein des Mémoires des ces quatre dernières années.
A lire et à commenter.
177GAYOTCompte-rendu des travaux de la Société
(Agriculture – Enseignement - Techniques)

Un compte-rendu rapide des diverses activités de la Société qui met en évidence en particulier l’importance de l’enseignement agricole qui a été reconnu par le gouvernement, d’ailleurs, à travers un décret. Il en est de même, les recherches exécutées sur l’emploi des biens communaux et du boisement des terres incultes, l’irrigation et les engrais naturels et artificiels, l’amélioration de la race bovine et l’hygiène des animaux domestiques. Les problèmes posés par les instruments aratoires ont été examinés au sein de la ferme modèle de Belley. L’arboriculture et l’horticulture qui étaient considérées comme une branche modeste de l’agriculture ont été étudiées, entre autre, à travers la taille des arbres fruitiers. Enfin, la fonction d’arpenteur – géomètre a obtenu un définition plus convenable grâce aux travaux de la Société. Il faut d’ailleurs regretter la disparition de la ferme modèle de Belley qui avait joué un rôle important dans la formation et l’information. Les informations sur les travaux concernant les sciences sont parfaitement résumés, en particulier ceux sur la géologie, la botanique et la lutte contre les prédateurs.
Ce compte-rendu est à lire car il donne un excellent résumé des questions traitées dans les documents plus détaillés présentés au sein des Mémoires des ces quatre dernières années.
A lire et à commenter.
178DAUTREMANTRapports sur les prix décernés par la Société
(Récompenses)

Compte-rendu assez rapide et plein de bon sens sur les divers prix décernés par la Société.
Il s’agit tout simplement, dans l’argumentaire, de la reprise des éléments fournis dans les divers rapports examinés précédemment dans les Mémoires.
On peut se dispenser de sa lecture ou bien choisir le résumé pour avoir des idées sur les sujets abordés.
A lire avec des réserves cependant.
178DAUTREMANTRapports sur les prix décernés par la Société
(Récompenses)

Compte-rendu assez rapide et plein de bon sens sur les divers prix décernés par la Société.
Il s’agit tout simplement, dans l’argumentaire, de la reprise des éléments fournis dans les divers rapports examinés précédemment dans les Mémoires.
On peut se dispenser de sa lecture ou bien choisir le résumé pour avoir des idées sur les sujets abordés.
A lire avec des réserves cependant.
184GALLICE - DALBANNERapport sur le concours agricoles de Rozières
(Agriculture)

Compte-rendu un peu romancé du concours qui montre l’activité de ce secteur en matière agricole.
A lire dans le cadre de l’histoire de l’agriculture.
184GALLICE - DALBANNERapport sur le concours agricoles de Rozières
(Agriculture)

Compte-rendu un peu romancé du concours qui montre l’activité de ce secteur en matière agricole.
A lire dans le cadre de l’histoire de l’agriculture.
204G. LE GRANDRapport sur le drainage des terrains en culture
Description d’une méthode très moderne pour l’époque et venant en grande partie d’Ecosse et de Grande Bretagne.
La technique est bien présentée ainsi que les possibilités de l’adapter au département de l’Aube.
Il est bien certain que la mise en place d’une telle technique réclame des moyens financiers. L’auteur souhaite demander une aide au Ministre de l’Agriculture et au Conseil Général afin d’acquérir des machines à fabriquer les tubes et des primes aux fermiers qui exécuteraient ces drainages. La Société aurait un rôle d’information et d’initiation des agriculteurs à ces méthodes.
A lire car très bien documenté
204G. LE GRANDRapport sur le drainage des terrains en culture
Description d’une méthode très moderne pour l’époque et venant en grande partie d’Ecosse et de Grande Bretagne.
La technique est bien présentée ainsi que les possibilités de l’adapter au département de l’Aube.
Il est bien certain que la mise en place d’une telle technique réclame des moyens financiers. L’auteur souhaite demander une aide au Ministre de l’Agriculture et au Conseil Général afin d’acquérir des machines à fabriquer les tubes et des primes aux fermiers qui exécuteraient ces drainages. La Société aurait un rôle d’information et d’initiation des agriculteurs à ces méthodes.
A lire car très bien documenté
211BALTET - PETITNote sur la culture de quelques résineux dans le département de l’Aube
Intéressante note, comme d’habitude de M. Baltet sur les petites astuces de culture de certains résineux dans le département de l’Aube.
Les constats opérés par M. Baltet restent encore juste et sont actuellement prouvés par la recherche en particulier au niveau des l’Abies picéa. Il est très utilisé actuellement comme sapin de noël et cultivé en Champagne et dans le Morvan . C’est un arbre souple que l’on peut bien travailler.
Il faut dons au départ le réduire à l’état nain afin qu’il prenne tout son développement plus tard.
A lire.
211BALTET - PETITNote sur la culture de quelques résineux dans le département de l’Aube
Intéressante note, comme d’habitude de M. Baltet sur les petites astuces de culture de certains résineux dans le département de l’Aube.
Les constats opérés par M. Baltet restent encore juste et sont actuellement prouvés par la recherche en particulier au niveau des l’Abies picéa. Il est très utilisé actuellement comme sapin de noël et cultivé en Champagne et dans le Morvan . C’est un arbre souple que l’on peut bien travailler.
Il faut dons au départ le réduire à l’état nain afin qu’il prenne tout son développement plus tard.
A lire.
223A. de VILLEMEREUILAnalyse des ouvrages adressés à la Société
Les travaux de la Société d’Agriculture, des Belles Lettres, Sciences et Art de Rochefort n’appellent pas de remarques excepté la dissertation sur l’intelligence de l’homme et des animaux et l’article sur les courses de chevaux.
Le reste des ouvrages tient beaucoup de la technique et même dans certains cas de l’anecdote.
Les informations fournies peuvent cependant être utiles aux agriculteurs et aux jardiniers.
Ces documents qui doivent exister dans la bibliothèque de la Société peuvent être consultés sur place par les curieux se livrant à des travaux très précis.
223A. de VILLEMEREUILAnalyse des ouvrages adressés à la Société
Les travaux de la Société d’Agriculture, des Belles Lettres, Sciences et Art de Rochefort n’appellent pas de remarques excepté la dissertation sur l’intelligence de l’homme et des animaux et l’article sur les courses de chevaux.
Le reste des ouvrages tient beaucoup de la technique et même dans certains cas de l’anecdote.
Les informations fournies peuvent cependant être utiles aux agriculteurs et aux jardiniers.
Ces documents qui doivent exister dans la bibliothèque de la Société peuvent être consultés sur place par les curieux se livrant à des travaux très précis.
229DOSSEURMercuriales du département de l’Aube pendant l’année 1856
Document fondamental pour les statisticiens et économistes dont nous ferrons un résumé à la fin du travail.
229DOSSEURMercuriales du département de l’Aube pendant l’année 1856
Document fondamental pour les statisticiens et économistes dont nous ferrons un résumé à la fin du travail.
235Comte de LAUNAYAperçu sur les résultats du drainage dans le département de l’Aube
Document qui fait le point du drainage dans l’Aube et qui montre que l’on commence à envisager avec plus de sérieux cette méthode permettant une augmentation de la rentabilité. On considère que 472 hectares sont entièrement drainés avec une dépense qui s’élève à 300 francs l’hectare.
Il semble que le développement de cette pratique et la mise en place de fabriques de drains permettront de ne pas dépasser 220 à 280 francs à l’hectare.
Il est certain que suivant les zones considérées les résultats en matière de rendement sont assez variables. Il faut souligner qu’en tenant compte de la jachère qui revient tous les 3 ans et en admettant que cette jachère soit morte on peut estimer une plus – value annuelle de 60 francs l’hectare sera donnée aux terres drainées.
235Comte de LAUNAYAperçu sur les résultats du drainage dans le département de l’Aube
Document qui fait le point du drainage dans l’Aube et qui montre que l’on commence à envisager avec plus de sérieux cette méthode permettant une augmentation de la rentabilité. On considère que 472 hectares sont entièrement drainés avec une dépense qui s’élève à 300 francs l’hectare.
Il semble que le développement de cette pratique et la mise en place de fabriques de drains permettront de ne pas dépasser 220 à 280 francs à l’hectare.
Il est certain que suivant les zones considérées les résultats en matière de rendement sont assez variables. Il faut souligner qu’en tenant compte de la jachère qui revient tous les 3 ans et en admettant que cette jachère soit morte on peut estimer une plus – value annuelle de 60 francs l’hectare sera donnée aux terres drainées.
246AnonymeMercuriales du département de l’Aube pendant l’année 1855
Comme l’ensemble des Mercuriales, ce document présente un intérêt pour l’historien et l’économiste mais aussi pour l’agronome qui peut y trouver beaucoup d’informations sur les pratiques culturales.
Elles sont à lire avec attention et à comparer avec les autres existantes pour les années précédentes.
A lire et à traiter statistiquement.
246AnonymeMercuriales du département de l’Aube pendant l’année 1855
Comme l’ensemble des Mercuriales, ce document présente un intérêt pour l’historien et l’économiste mais aussi pour l’agronome qui peut y trouver beaucoup d’informations sur les pratiques culturales.
Elles sont à lire avec attention et à comparer avec les autres existantes pour les années précédentes.
A lire et à traiter statistiquement.
250AnonymeMercuriales du département de l’Aube pendant l’année 1861
Document indispensable à la compréhension économique, historique et agronomique du département.
Il fait partie des sources incontournables pour les chercheurs en sciences sociales et exactes.
A lire et à commenter.
250AnonymeMercuriales du département de l’Aube pendant l’année 1861
Document indispensable à la compréhension économique, historique et agronomique du département.
Il fait partie des sources incontournables pour les chercheurs en sciences sociales et exactes.
A lire et à commenter.
269AnonymeMercuriales de l’année 1872
A lire absolument afin de se faire une idée sur l’évolution économique, historique, agricole et commerciale du département.
A exploiter, cependant, statistiquement avec une certaine prudence.
269AnonymeMercuriales de l’année 1872
A lire absolument afin de se faire une idée sur l’évolution économique, historique, agricole et commerciale du département.
A exploiter, cependant, statistiquement avec une certaine prudence.
272LEBRUN -DALBAMCompte rendu sur les travaux de la Société académique pendant l’année 1874
Rapide tour d’horizon des divers travaux et muées de la Société, qui présente un intérêt très relatif.
A lire si l’on désire avoir une information référentielle sur la vie de l’association.
272LEBRUN -DALBAMCompte rendu sur les travaux de la Société académique pendant l’année 1874
Rapide tour d’horizon des divers travaux et muées de la Société, qui présente un intérêt très relatif.
A lire si l’on désire avoir une information référentielle sur la vie de l’association.
284J. GREAUDiscours prononcé à la séance publique
Ne présente pas beaucoup d’intérêt surtout en matière agricole et scientifique.
A lire si on s’intéresse aux Belles Lettres et aux Arts
284J. GREAUDiscours prononcé à la séance publique
Ne présente pas beaucoup d’intérêt surtout en matière agricole et scientifique.
A lire si on s’intéresse aux Belles Lettres et aux Arts
311DUPONTContribution à l’étude des sols de l’Aube
Très bon travail pédologique exécuté par un auteur consciencieux qui montre l’utilité des analyses de laboratoire en matière de fumure du sol. Cela ne veut d’ailleurs pas dire qu’il faille ignorer les champs expérimentaux et les tests en culture car suivant les espèces végétales on peut constater qu’elles assimilent différemment les composées et les anions et les cations.
Il y a là une réflexion croisée à mener entre laboratoire et milieu naturel qui donne naissance à une vraie pédologie.
L’auteur réclame fortement la mise ne place d’une carte agronomique permettant d’analyser les sols en fonction des divers étages géologiques sur lesquels ils reposent. Cette étude, pour l’époque, constitue une véritable réflexion scientifique basée sur une pratique technique de terrain de haut niveau. Il paraît souhaitable que les agriculteurs profitent pleinement de ces pages en essayant de mettre en application les recommandations de M. Dupont car il semble qu’actuellement en matière d’amendement l’on se laisse un peu aller à l’improvisation et il est grand temps que l’on redresse la situation.
Enfin, l’intérêt de ce document réside dans son approche pédagogique qui le rend relativement facile à lire et à exploiter pour des «gens de la partie ».
A lire avec beaucoup d’attention en essayant de réfléchir à son cas particulier à travers les résultats des analyses et peut être des secteurs d’expérimentation.
311DUPONTContribution à l’étude des sols de l’Aube
Très bon travail pédologique exécuté par un auteur consciencieux qui montre l’utilité des analyses de laboratoire en matière de fumure du sol. Cela ne veut d’ailleurs pas dire qu’il faille ignorer les champs expérimentaux et les tests en culture car suivant les espèces végétales on peut constater qu’elles assimilent différemment les composées et les anions et les cations.
Il y a là une réflexion croisée à mener entre laboratoire et milieu naturel qui donne naissance à une vraie pédologie.
L’auteur réclame fortement la mise ne place d’une carte agronomique permettant d’analyser les sols en fonction des divers étages géologiques sur lesquels ils reposent. Cette étude, pour l’époque, constitue une véritable réflexion scientifique basée sur une pratique technique de terrain de haut niveau. Il paraît souhaitable que les agriculteurs profitent pleinement de ces pages en essayant de mettre en application les recommandations de M. Dupont car il semble qu’actuellement en matière d’amendement l’on se laisse un peu aller à l’improvisation et il est grand temps que l’on redresse la situation.
Enfin, l’intérêt de ce document réside dans son approche pédagogique qui le rend relativement facile à lire et à exploiter pour des «gens de la partie ».
A lire avec beaucoup d’attention en essayant de réfléchir à son cas particulier à travers les résultats des analyses et peut être des secteurs d’expérimentation.
360AnonymeDiscours de M.M.Babeau en quittant la Présidence le 6 janvier 1939
Document peu intéressant.
360AnonymeDiscours de M.M.Babeau en quittant la Présidence le 6 janvier 1939
Document peu intéressant.
376AnonymeProcès verbaux des séances de la Société de 1945
Peu d’informations exceptionnellement intéressantes dans ce document. Cependant, il faut encore une fois souligner le travail de M. Ithier sur le blé Aurore de Vilmorin et de M. Guinier sur les landes.
Il y a toute une série de petites notes sur la conservation des fruits, l’utilisation des betteraves à fortes densité pour l’alimentation des animaux, la destruction des charançons et la formation des chercheurs scientifiques en agronomie. Le seul article véritablement conséquent reste la production agricole dans l’Aube de 1940 à 1945 dont nous avons déjà souligné tout l’intérêt.
A lire quand même avec beaucoup de soin.
376AnonymeProcès verbaux des séances de la Société de 1945
Peu d’informations exceptionnellement intéressantes dans ce document. Cependant, il faut encore une fois souligner le travail de M. Ithier sur le blé Aurore de Vilmorin et de M. Guinier sur les landes.
Il y a toute une série de petites notes sur la conservation des fruits, l’utilisation des betteraves à fortes densité pour l’alimentation des animaux, la destruction des charançons et la formation des chercheurs scientifiques en agronomie. Le seul article véritablement conséquent reste la production agricole dans l’Aube de 1940 à 1945 dont nous avons déjà souligné tout l’intérêt.
A lire quand même avec beaucoup de soin.