Unienville, Ste Syre

Je suis une martyre puisque je porte la palme qui indique que j'ai souffert pour Jésus Christ. Je porte aussi le livre des Évangiles qui montre que j'ai été associée à l'annonce du message de Jésus Christ dans le diocèse de Troyes. Je suis certainement une sainte locale portant le joli nom de Syre. Dans les siècles anciens, l'Église de Troyes a rassemblé sur mon compte bien des légendes et des miracles. Ainsi, aveugle, j'aurais découvert le corps martyrisé du premier évêque de Troyes, Savinien et recouvré la vue par la même occasion.

Telle que je suis, sculptée dans ce fût de bois, le modeste artiste local de la fin du 15e siècle a bien respecté la mode de son temps, il m'a vêtue de façon décente et même confortable. C'était un virtuose des plis, voyez le tourbillon de ma manche à ballonnet. L'important pour lui c'était de me représenter comme une jeune fille sérieuse et appliquée à sa mission. Il n'a cependant pas hésité à me parer d'un joli bandeau très mode d'où sortent mes cheveux docilement tressés en deux nattes discrètes, mais très " jeune fille ".

M. H. 09-10-1961

Unienville St Syre,

I am a martyr because I’m carrying the palm that indicates that I suffered for Jesus Christ. I am also carrying the Gospels that show that I was associated with the announcement of the message of Jesus Christ in the diocese of Troyes. I am certainly a local saint bearing the pretty name of Syre. Long ago the churchmen of Troyes gathered a lot of legends about me. Although I was blind I discovered the tortured body of the first bishop of Troyes, Savinien and regained my sight at the same time.
As I am, sculpted from a block of wood, the modest local artist at the end of the C15th well respected the fashion of his time , he clothed me in a comfortable and decent way. He was a virtuoso of folds, look at the whirlwind of my balloon sleeve . It was important for him to represent me as a serious girl dedicated to her mission. He didn't however hesitate to decorate me with a pretty, very fashionable headband out of which my hair flows. It is submissively plaited in two discreet braids very « young girl ».

M. H. 09-10-1961