Saint Robert de Radonvilliers

Vous vous étonnez de voir un moine bénédictin dans cette petite église de campagne ? Je suis en effet une grande et belle statue de bois de saint Robert de Molesmes, sculptée à la fin du 15e ou au début du 16e siècle avec tant de vérité et d'affection qu'on se demande si ce n'est pas un moine qui en est l'auteur. La raison en est bien simple : depuis la fin du 11e siècle Radonvilliers est un prieuré de l'abbaye de Molesmes (au sud de Troyes, vers la Bourgogne) que j'ai fondée en 1075, j'en porte l'église sur le bras (il m'arrive même, sur certaines statues, d'en avoir deux puisque j'ai aussi fondé Citeaux). Un seigneur et son épouse (Gauthier du Donjon de Brienne et Adeline) ont donné tout ce qu'ils possédaient ici à mon abbaye : serfs, terres, prés, bois et cours d'eau, dîmes et justice. Les habitants de Radonvilliers n'avaient pas de peine à me reconnaître sous les traits du père abbé de leur temps, celui qui les protégeait et aussi celui au nom duquel on percevait taxes et dîmes : mains et visage ascétiques comme il convient à un moine dont le nourriture est frugale, l'ample coule noire doublée de blanc qui recouvre la tête (c'est bien utile l'hiver quand on se rend de nuit pour chanter l'office dans une abbatiale glaciale, l'artiste n'a pas oublié de figurer la frange de cheveux que le frère qui m'a rasé le crane m'a laissé), et le bâton pastoral : Père abbé, je tiens à la main, comme les évêques, ce signe de l'autorité que j'exerce sur ceux qui dépendent de moi, mes moines mais aussi les hommes et les femmes qui habitent sur les biens que je contrôle. Au bord de mon vêtement figure une inscription qui demande de prier pour les trépassés.

M. H. 20-11-1961

Saint Robert Radonvilliers

Are you surprised to see a Benedictine monk in this small country church ? I am a large ,beautiful wooden statue of Saint Robert of Molesmes, sculpted at the end of the C15th or the beginning of the C16th with so much truth and affection as to make one wonder if the artist wasn’t a monk . The reason is very simple: since the end of the C11th Radonvilliers was a priory of the abbey of Molesmes that I had founded in 1075 south of Troyes on the frontier with Burgundy. I am carrying the church under my arm .I am even depicted in some statues with two of them since I also founded Citeaux. A seignior and his wife ,Gauthier of the Donjon de Brienne and Adeline, gave everything that they possessed here to my abbey : serfs, lands, meadows, woods and a river, tithes and justice. The inhabitants of Radonvilliers didn't have difficulty recognizing me depicted as an abbot of their time, the one that protected them and also the one in whose name taxes and tithes were collected : hands and face ascetic as it suits a monk whose food is frugal, the ample black cowl doubled with white that covers the head ,it is very useful in winter when one goes at night to sing the office in an icy abbey-church, the artist didn't forget to represent the fringe of hair that the brother who shaved my skull left me, and the pastoral staff : Father abbot, I am holding in my hand, like the bishops, this sign of the authority that I exercise on those who depend on me, my monks but also the men and the women who live on the land that I control.

MR. H. 20-11-1961