Saint-Georges d’Epagne

Voyez comme je suis fier, moi, Georges, patron de cette église, le chevalier par excellence, sous les traits d'un homme du guerre du Moyen-Age, chevalier et cavalier monté sur un lourd palefroi caparaçonné. Je porte une riche armure, avec coudière et genouillère, une épée géante pend à mon côté. Planté sur mes éperons j'enfonce une lance dans la gueule d'un énorme monstre ailé qui terrorisait les populations… Quel modèle le modeste sculpteur a-t-il pu prendre pour faire mon portrait ? Un souvenir douloureux du temps des guerres, une xylographie ...certains peuvent penser que je ressemble à un seigneur d'Epagne, la bête pourrait alors être un de ces grands cerfs que ces fiers hobereaux pourchassaient, au grand dam des paysans, jusqu'au fond de nos forêts.

M. H. 09-10-1961

9 - Saint George Epagne

Look how I’m proud, George, the knight par excellence, with the features of a soldier from the beginning of the C16th, knight and cavalier mounted on a heavy caparisoned palfrey. I am wearing rich armour, with protection for the elbows and the knees; a gigantic sword hangs at my side. Standing on my spurs I am driving a spear into the muzzle of an enormous winged monster that terrorized the people… What model could the modest sculptor have chosen for my portrait? Some think that I look like a seignior of Epagne; the beast could thus be one of those big stags that these proud lords pursued into the depths of our forests, unless it represents some heresy that spread then and that the nobility of Champagne and Lorraine supporters of the Guise would crush in Alsace.

MR. H. 09-10-1961